Exposition temporaire « Têtes coupées – Symboles du pouvoir » au MAN (02/04 – 01/09/2019, Madrid)

Têtes coupées
Symboles du pouvoir

2 avril – 1er septembre 2019

Entrée gratuite

Horaire de visite
Du mardi au samedi : 9:30 – 20:00
Dimanches et jours fériés : 9:30 – 15:00

Visites guidées gratuites (max. : 20 personnes)

Mercredis et vendredis, 18:00
(Sauf jours fériés)
Achetez votre billet jusqu’à une heure avant l’activité.

 

Organisation : Musée d’Archéologie de Catalogne et Musée Archéologique National

Commissaires : Carme Rovira et Gabriel de Prado

Le Musée Archéologique National accueille une exposition dédiée à la tête trophée et à sa signification depuis l’Antiquité jusqu’à l’époque contemporaine.

Dans cette production du Musée d’Archéologie de Catalogne sont présentés des exemples archéologiques et ethnographiques de plusieurs musées, ainsi qu’une iconographie artistique et des ressources audiovisuelles qui illustrent ce phénomène dans le monde entier, et qui permettent de connaître ses racines et sa large dimension culturelle consolidée.

Les plus anciens vestiges exposés remontent à l’âge du Fer. A cette époque, les Ibères de la zone la plus septentrionale faisaient partie des peuples qui manipulaient et exhibaient publiquement les têtes de leurs ennemis vaincus, parfois accompagnées des armes récupérées comme trophées. Cette coutume rituelle et sa mise en scène réaffirmaient le pouvoir des chefs.

Cette exposition fait la part belle aux collections ibériques du Musée d’Archéologie de Catalogne, uniques en leur genre. Ainsi, les dénommées « têtes clouées » du village de Puig Castellar sont exposées, certaines pour la première fois, à côté des récentes découvertes de la ville ibérique d’Ullastret. Des techniques modernes d’analyse et médico-légales ont été utilisées pour leur étude, qui ont culminé avec la première reconstruction scientifique du visage d’un Ibère, un jeune guerrier du IIIe siècle av. n. è.

Têtes coupées. Symboles du pouvoir traite d’un concept universel réactualisé de manière impressionnante et qui s’affranchit des frontières entre le passé et le présent.

L’exposition comporte des pièces d’Ullastret, de Barcelone et de Gérone du Musée d’Archéologie de Catalogne, d’autres du Musée Ethnologique et des Cultures du Monde de Barcelone, du Musée de Granollers, du Musée Numantin de Soria et du Musée de Ca n’Oliver de Cerdanyola del Vallès, ainsi que du Musée de Préhistoire de València, du Musée National d’Anthropologie, du Musée de l’Amérique de Madrid et du Musée Archéologique National lui-même.

Crâne de Puig de Castellar, MAC

 

Denier du magistrat M. Sergio Silo. Roma, 116 ou 115 av. n.è., MAN

Source : http://www.man.es/man/exposicion/exposiciones-temporales/cabezas-cortadas.html

Version espagnole du billet : https://prisme.hypotheses.org/2462


Vous aimerez aussi...