Séminaire ENS : « Les dépôts des âges du Fer (2/3) » (17/04/2015, Paris)

Séminaire de Protohistoire

Les dépôts des âges du Fer (2/3)

Seminaires ENS 2014-2015 - Statue

Programme :

Les dépôts de demi-produits ferreux durant la protohistoire (VIIe – Ier s. av. J.-C.)
Marion BERRANGER (Laboratoire de « Métallurgies et Cultures » – UMR 5060 – CNRS – IRAMAT)

Les demi-produits de fer sont des réserves de matière première, destinés à être transformés en objets finis. Ils fournissent principalement des informations sur l’organisation des productions et les réseaux de circulation du métal. Néanmoins, ces objets ont souvent disparu de leur contexte d’utilisation primaire (atelier), du fait de leur vocation à être transformés en forge. Lorsqu’ils ont été conservés, c’est qu’ils n’ont, le plus fréquemment, pas été intégrés aux circuits économiques habituels : ils ne se trouvent donc pas en ateliers et proviennent alors de contextes mal ou non datés et à la fonction mal définie.

La soustraction des biens aux réseaux économiques est un phénomène attesté dès les périodes préhistoriques. Il est possible de s’interroger sur la nature de ces pratiques et, étant donné la nature des demi-produits de fer, sur le rôle tenu par les matières premières ferreuses, afin de tenter de mieux définir la place de ce métal dans les sociétés de l’âge du Fer. Cela repose notamment sur l’analyse des modes de soustraction des matières premières métalliques du cycle économique ordinaire, caractéristique d’ailleurs récurrente des sociétés protohistoriques concernées. Il s’agit également de tenter de mieux comprendre la valeur du matériau fer dans l’économie et les représentations de ces sociétés. Bien que, dans ces types de contextes, ces objets soient soumis à des logiques qui ne peuvent être directement reliées à une stricte dialectique économique, leur étude permettra de mieux appréhender les conditions d’utilisation de ces produits intermédiaires et de revenir sur la question du statut des artisans. Cette étude passe par une attention particulière portée aux sites non artisanaux, aux assemblages de mobiliers et aux traitements subis par les objets retrouvés dans ces contextes.

Les vestiges découverts en contexte fluvial : historique et interprétations
Annie DUMONT (ingénieur de recherche au Ministère de la Culture, rattachée au Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines et directrice par intérim de l’UMR 6298 ArTeHiS)

Depuis que les cours d’eau sont aménagés à grande échelle, ils livrent des quantités d’objets qui sont sujets à différentes interprétations. Cette communication fera un rappel de l’histoire de ces découvertes et des recherches archéologiques menées sur les fleuves et les rivières. Les types de sites reconnus dans ces milieux particuliers seront décrits (de l’âge du Bronze au Moyen Âge), et les différentes hypothèses et interprétations concernant certaines catégories de vestiges seront présentées.

Informations pratiques :
Date : vendredi 17 avril 2015
Heure : de 10h à 13h
Lieu : École normale supérieure, 45 rue d’Ulm, 75005 Paris
salle F (escalier D, 1er étage)
Seminaires ENS 2014-2015 (17-04-2015)

Vous aimerez aussi...