Publication de deux ouvrages sur les cachettes et les lieux sacrés dans les Alpes du Sud

Deux ouvrages sur les cachettes et les lieux sacrés dans les Alpes du Sud sont parus en 2011 :

 

BARGE H., Cachettes et lieux sacrés dans les Alpes du Sud. Dépôts métalliques de l’Age du bronze, Actilia Multimédia, 2011

Format A4, 117 p., broché, nombreuses illustrations en couleur

Découvert en 1996 sur la commune de Moriez (Alpes-de-Haute-Provence) le dépôt métallique du Jas de Bernard avec ses 2,5 kg de bronzes comprenant une centaine d’objets de parure assortis d’un couteau, est d’un intérêt exceptionnel pour la connaissance de la fin de l’âge du Bronze et du 1er âge du Fer. Son étude a été l’occasion de réaliser une synthèse sur les dépôts de bronzes des Alpes du Sud, dont le dernier avait été mis au jour 30 ans auparavant.

La première partie de l’ouvrage fait un tour d’horizon des principales découvertes de bronzes, depuis le Chalcolithique jusqu’au début du Bronze Final, illustrées par quelques célèbres ensembles (Les Taburles, Saint-André-de-Rosans).

Une seconde partie traite du phénomène de déposition d’objets métalliques qui se développe à la fin du Bronze Final et au 1er âge du Fer. Le dépôt de Moriez est présenté dans son intégralité, replacé dans son contexte historique et régional, puis comparé aux autres grands dépôts connus dans les Hautes-Alpes (Guillestre, Réallon, Bénévent, L’Epine, etc.) et pour l’occasion à l’ensemble en partie inédit de Méouilles à Saint-André-les-Alpes. Il montre l’existence d’un groupe homogène témoignant de multiples influences en provenance du massif alpin, d’Allemagne et d’Italie. Il permet aussi de confirmer la particularité des dépôts de cette période et de l’existence probable d’ateliers de métallurgie et d’orfèvrerie dans les Alpes du Sud. Sont abordées également les techniques de fabrication de ces véritables objets d’art, la composition des bronzes et les ressources locales en minerai, enfin la nature et la fonction des dépôts, à connotation souvent cultuelle.

L’interprétation du dépôt de Moriez comme une possible offrande dédiée à une divinité solaire, protectrice des sources, permet en fin d’ouvrage d’aborder une réflexion sur la genèse des premiers cultes, sur les religions et les premières divinités vénérées à l’aube de l’âge des métaux, divinités qui se retrouveront plus tard dans le panthéon gaulois, puis romain.

Source : http://www.actiliamultimedia.fr/librairie/depotsmetalliquesdelagedubronze.php

 

BARGE H., Cachettes et lieux sacrés dans les Alpes du Sud. Dépôts métalliques de l’Age du fer, Actilia Multimédia, 2011

Format A4, 68 p., broché, nombreuses illustrations en couleur

Le dépôt d’objets métalliques d’un poids total de 2,8 kg récemment découvert au lieu-dit Roussier (la Motte-en-Champsaur, Hautes-Alpes) constitue un ensemble exceptionnel pour les Alpes méridionales. Récupéré dans son intégralité, il est constitué de deux ensembles distincts : 68 parures en bronze attribués au Bronze Final/début Hallstatt (un bracelet réniforme, 30 bracelets, 23 appliques, 14 anneaux) et 14 objets en fer du 2e âge du Fer (une louche à manche torsadé, un couteau et des poinçons). Certaines pièces très rares dans le Midi de la France traduisent des influences d’origine germanique tel le bracelet réniforme en bronze, ou d’origine celte comme la louche en fer. Cet assemblage confirme, pour cette région des Alpes, la spécificité d’un âge du Fer issu d’une perduration de la culture du Bronze Final jusqu’à la fin de la Tène, et l’existence d’ateliers métallurgiques locaux.

Après une introduction sur le contexte de la découverte, l’ouvrage présente dans une première partie une brève synthèse sur la société de l’âge du Fer (VIIe-IIe s. av. J.-C.) et sur les objets métalliques connus pour cette période dans les Hautes-Alpes. La majeure partie de l’ouvrage est consacrée à l’étude du dépôt de Roussier et à son interprétation dans le contexte européen de l’époque. En conclusion, l’auteur aborde la question des ressources en minerai de cuivre et de fer dans la région du Champsaur et du Valgaudemar, et présente les deux seuls autres dépôts métalliques de l’âge du Fer connus dans les Alpes du Sud, ceux d’Auzet à Digne (Alpes-de-Haute-Provence) et de la Source du Noyer à Roquefort-les-Pins (Alpes-Maritimes) ainsi que la découverte isolée de Pallon à Freissinières (Hautes-Alpes).

Source : http://www.actiliamultimedia.fr/librairie/depotsmetalliquesdelagedufer.php


Vous aimerez aussi...